Recette du Jour Fougasse aux olives noires

Recette du Jour Fougasse aux olives noires
 

Une belle fougasse aux olives pour un apéritif provençal !

PUBLICITÉ

 

Ingrédients pour une grande fougasse:

400g de farine
1 sachet de 7g de levure du boulanger déshydratée
10cl d’huile d’olive
35cl d’eau tiède
1 cuill. a café de sel
400g d’olives noires dénoyautées

Préparation:  Couper 150g d’olives en morceaux et réserver. Mélanger la farine, la levure  et le sel dans une jatte. Former un puits et ajouter l’eau tiède au centre, mélanger avec une cuillère en bois. Ajouter d’huile d’olive et les morceaux d’olives.et pétrir à la main pendant 4 à 5 minutes. Couvrir d’un linge et laisser lever 30 min dans un endroit tiède (environ 25°C). Quand la pâte a bien levée, la dégazer puis former un large boudin de pâte sur une plaque antiadhésive (ou une plaque bien huilée). Aplatir légèrement le boudin. Couvrir avec un linge et laisser lever de nouveau pendant 1h dans un endroit tiède. Au bout d’une heure, repartir les olives restantes sur la fougasse puis laisser lever pendant encore une 1h. Au bout d’une heure, quand la fougasse est bien gonflée, saupoudrer d’herbes de Provence puis arroser d’un bon filet d’huile d’olive. Enfourner dans un four préchauffé à 230°C., ajouter un récipient d’eau dans le four (pour obtenir une pâte bien moelleuse). Laisser cuire pendant environ 15 min. (surveiller la cuisson, elle ne doit pas dorer).

 

Mon amour pour toi (Part 12) Pitié ou compassion ?

Pitié ou compassion ?
Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, quand il fut attaqué par des brigands. Ils lui arrachèrent ses vêtements, le rouèrent de coups et s’en allèrent, le laissant à moitié mort.
Or il se trouva qu’un prêtre descendait par le même chemin. Il vit le blessé et, s’en écartant, poursuivit sa route. De même aussi un lévite [assistant chargé du service du temple] arriva au même endroit, le vit et, s’en écartant, poursuivit sa route.
Mais un Samaritain [peuple méprisé et rejeté par les Juifs de l’époque] qui passait par là arriva près de cet homme. En le voyant, il fut pris de pitié. Il s’approcha de lui, soigna ses plaies avec de l’huile et du vin, et les recouvrit de pansements. Puis, le chargeant sur sa propre mule, il l’emmena dans une auberge où il le soigna de son mieux.
Le lendemain, il sortit deux pièces d’argent, les remit à l’aubergiste et lui dit : « Prends soin de cet homme, et tout ce que tu auras dépensé en plus, je te le rembourserai moi-même quand je repasserai » A ton avis, lequel des trois s’est montré le prochain de l’homme qui avait été victime des brigands ?—Jésus, Luc 10.30–36
La parabole du Bon Samaritain nous enseigne que notre prochain c’est une personne qui a besoin de notre aide, quelle que soit sa race, sa religion, sa couleur de peau, sa nationalité, sa condition sociale ou le lieu où elle vit. En fait, le Samaritain de l’époque représentait l’ennemi, celui qui ne fait pas partie des nôtres. Les Samaritains n’aimaient pas les Juifs et les Juifs n’aimaient pas les Samaritains. Chacun considérait l’autre « impur » aux yeux de Dieu. Dans cette histoire, le Samaritain « impur » tient le rôle du gentil et les Juifs religieux le mauvais rôle, celui de personnes qui ont abandonné à un triste sort un homme de leur peuple et de leur religion.
 En fait, les croyances religieuses d’un homme ne sont pas ce qui importe le plus à Dieu, ce sont les actes qui comptent. Si une bonne croyance ne met pas un verre d’eau dans les mains d’une personne assoiffée, ne soigne pas une blessure, ne donne pas un lit ou un repas, cette croyance est nulle. Les bonnes croyances ne sont bonnes que si elles conduisent à de bonnes actions.
Si nous avons de l’amour, nous ne pourrons pas passer à côté d’une personne dans le besoin sans rien faire; nous interviendrons, comme l’a fait le Samaritain. C’est toute la différence entre la pitié et la compassion. La pitié se contente d’être désolée, tandis que la compassion agit. Les gens qui ont de la compassion traduisent leurs prières en actes tangibles et ne se contentent pas de dire des paroles de gentillesse. Aimer, c’est établir une connexion entre Dieu et une personne qui a besoin de son amour, et nous le faisons par des actes tangibles. « L’amour du Christ nous domine » (II Corinthiens 5 :14)
L’amour est le plus grand besoin des hommes et, par conséquent, l’amour est la plus haute forme de service. L’amour se manifeste physiquement, il se traduit par des actes. … Aimer, c’est préférer le bonheur des autres au sien propre. Aimer, c’est choisir de souffrir, si nécessaire, pour aider quelqu’un d’autre. L’amour est courageux, il est fait de sacrifices.
L’amour n’est jamais perdu; il aura toujours un effet tôt ou tard.
*************
« Aidez-vous les uns les autres à porter vos fardeaux », nous dit la Bible. Dieu s’appuie sur nous, Ses agents, pour faire Son travail dans le monde. Nous avons la responsabilité d’être l’expression vivante du Seigneur dans le monde, pas seulement de nous référer à Lui ou de Le décrire. Nous devons annoncer Son message, œuvrer pour la justice, prier pour les nécessiteux et aider ceux qui souffrent.
************
Ce n’est pas en vivant pour nous-mêmes que nous trouvons le bonheur. En fait, c’est exactement le contraire: ceux qui cherchent à sauver leur vie la perdront. Jésus nous a offert une alternative en étant Celui qui est venu pour servir. Quand l’apôtre Paul encourageait les chrétiens de Philippes à ne pas rechercher leur propre intérêt, mais à penser à celui des autres, il avait à l’esprit la vie du Christ. … Le monde serait tellement différent si, chaque jour, nous prenions le temps de penser aux besoins de quelqu’un d’autre—ne serait-ce qu’une fois dans la journée ! —Margaret Manning
 ************

Joni Eareckson Tada est la présidente de JET Ministries, une organisation dont l’objectif est de servir les handicapés. Elle est elle-même quadriplégique. Il y a quelques années, elle assistait aux Jeux Paralympiques de Los Angeles. Son mari Ken était le coordinateur des épreuves d’athlétisme. Joni se trouvait parmi les nombreux spectateurs qui regardaient les concurrents se préparer à l’épreuve du sprint de 50 mètres.
Le coup d’envoi donné, les concurrents s’élancèrent sur la piste. Au moment où ils approchèrent de la ligne d’arrivée, un garçon quitta la piste et se mit à courir vers ses amis qui se trouvaient au milieu du stade. Ken siffla dans son sifflet pour essayer de faire revenir le garçon sur la piste, mais ce fut en vain.
Et puis, une autre concurrente le remarqua : c’était une jeune fille trisomique qui portait des verres de correction très épais. Elle s’arrêta net, juste avant la ligne d’arrivée, et appela le garçon:    « Arrête ! Reviens, c’est par ici! » En entendant la voix de son amie, le garçon s’arrêta et se tourna vers elle. « Reviens, c’est par ici », lui cria-t-elle.
Le garçon restait là, complètement désemparé. Se rendant compte qu’il était désorienté, son amie quitta à son tour la piste et courut vers lui. Elle lui prit le bras et ils revinrent sur la piste pour finir la course ensemble. Ils franchirent la ligne d’arrivée en bons derniers, mais leurs concurrents les accueillirent en les prenant dans leurs bras, et la foule des spectateurs se leva comme un seul homme pour leur faire une formidable ovation.
Ce jour-là, la jeune fille trisomique avec les gros verres de lunettes a enseigné à tous ceux qui étaient présents une leçon de vie essentielle : il est important de prendre du temps qui, normalement, serait consacré à la poursuite de nos propres objectifs, pour aider les autres à trouver leur chemin.
Plus tard, alors qu’il réfléchissait à cet incident, Ken s’est rappelé de ce passage tiré de Romains 15:
« Nous qui sommes forts dans la foi, nous devons porter les faiblesses de ceux qui ne le sont pas, sans chercher notre propre satisfaction. Que chacun de nous recherche la satisfaction de son prochain pour le bien de celui-ci, en vue de l’aider à grandir dans la foi. … Que Dieu, source de toute patience et de tout réconfort, vous donne de vivre en plein accord les uns avec les autres, conformément à l’enseignement de Jésus-Christ »—Auteur inconnu
Alors, ne pensez pas que vous êtes un bon croyant juste parce que vous assistez à des cérémonies religieuses, chantez des chants religieux ou répétez des prières. Faites ce que Dieu vous demande, ayez compassion et montrez de l’amour autour de vous. Chacun d’entre nous fait face à une bataille difficile, parfois même très difficile. Soyez compatissants ! Aidez-vous les uns les autres à porter vos fardeaux. De cette manière, vous accomplirez la loi du Christ. —Galates 6 :2
************

Patrick commentaire :
Compassion
La compassion (du latin : cum patior, « je souffre avec » et du grec συμ πἀθεια , sym patheia, sympathie) est une vertu par laquelle un individu est porté à percevoir ou ressentir la souffrance d’autrui, et poussé à y remédier. D’où le besoin de ce mot, ainsi que de celui d’empathie. La compassion revient à ressentir la souffrance de l’autre, animé d’une intention d’amour. Il existe souvent une confusion entre pitié (sentiment) et compassion (vertu).
La Bible nous dit de traiter les autres de la même manière qu’on voudrait être traité, en cela c’est bien. Mais il y a une plus grande façon de le faire, c’est d’avoir un cœur (de l’amour) pour les autres.
La compassion (cet amour) va au-delà du devoir !
L’amour pour notre prochain nous aide à briser toutes ces barrières qui nous séparent des autres, tous ces préjugés, toutes ces idées préconçues, toutes ces idées reçues…
Il n’y a que ce genre d’amour qui peut nous libérer totalement pour être les enfants de lumière que nous devrions être.
Si notre devoir nous dit de faire un kilomètre avec cette personne ; La compassion ou l’amour nous dit d’en faire deux !
Si notre devoir nous dit de partager avec les autres ; la compassion et l’amour nous encouragent à donner plus, au-delà de nos moyens.
Le vrai bonheur ne consiste pas juste à poursuivre égoïstement ses propres besoins personnels, mais il donne du sien pour satisfaire aux besoins des autres.
C’est pour cela qu’à notre époque actuelle tant de gens se sentent vides et insatisfaits. Parce que le vrai bonheur se trouve en rendant les autres heureux et remplis ; c’est aussi simple que cela !
Essayez, et vous allez tellement aimer cela que vous allez en redemander !
 ************
 
 
 

La compagnie

Le plus grand secret du bonheur, c’est d’être bien avec soi. – Fontenelle
Tiré du livre Des pensées pour la nuit, Collectif, Éditions Lauzier
Avoir un constant besoin de compagnie, c’est s’assurer d’être malheureux un jour.

Qui était… Joseph-Armand Bombardier

 
 
Le présent numéro raconte la vie de Joseph-Armand Bombardier, inventeur québécois qui a, notamment, créé la première motoneige.
 
Curieux, ingénieux, passionné et déterminé, Joseph-Armand Bombardier ouvre son propre garage à l’âge de 19 ans.
Il répare des voitures et vend de l’essence.
Peu après, il invente l’autoneige, qui lui inspirera plus tard la motoneige.
L’invention de la motoneige le rendra célèbre et lui permettra de bâtir sa compagnie, encore aujourd’hui l’un des fleurons de l’industrie québécoise.
 
LA COLLECTION « QUI ÉTAIT »
Qui était… est une collection littéraire jeunesse (mais qui intéressera les adultes!) consacrée aux personnalités publiques ayant marqué l’histoire du Québec. Ces légendes sont présentées sous cinq catégories : les affaires, les arts et la culture, les sports, la politique et les héros obscurs.
 
L’AUTEUR :
SYLVAIN CROTEAU oeuvre dans le monde des communications et des affaires publiques depuis plus de vingt ans. Formé en journalisme, il s’intéresse aux gens qu’il rencontre et est passionné par ceux et celles qui ont façonné l’histoire du Québec. Il est le co-fondateur de Sport’Aide, un organisme qui vient en aide aux athlètes ayant vécu des traumatismes ou des difficultés durant leur parcours.
 
QUI ÉTAIT…
JOSEPH-ARMAND BOMBARDIER
Textes : Sylvain Croteau et Élise Bouthillier
Illustrations : Gabriel Pleau
LES ÉDITIONS LE DAUPHIN BLANC
Littérature jeunesse
2018 – 72 pages – 16,95$
 
Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur
LES ÉDITIONS LE DAUPHIN BLANC
 
 

Une génération blessée. Redevenir bienveillants avec nos enfants

 
Prendre le temps, de prendre son temps, avec nos enfants
 
Un petit qui cherche désespérément le regard de son père ou de sa mère, alors que l’attention de ces derniers est constamment happée par leur smartphone; la scène se répète jour après jour…
Dans un quotidien où le temps court de plus en plus vite, nous sommes collectivement en train d’élever, au panthéon de notre société matérialiste et individualiste, une génération blessée.
Privés de la présence de leurs parents, tuteurs de la construction de leur personnalité, sur quoi et sur qui s’appuient les enfants pour grandir et se bâtir?
Sur les petits amis qu’ils croisent tous les jours, seuls points stables de leurs pérégrinations journalières?
 
L’auteure, qui parle ici avec sensibilité des enfants qu’elle côtoie activement depuis 50 ans, nous propose de renouer avec des gestes simples qui ont le pouvoir de transformer toute la société: redonner du temps, de l’attention, des mots, des regards et de la tendresse à nos enfants.
Et si nous essayions?
 
LIRE UN EXTRAIT
 
L’AUTEURE : ROSINE DES CHÊNES
Auteure et conférencière, Rosine Des Chênes a depuis toujours partagé son temps entre deux domaines d’inter­vention.  Au temps passé auprès des enfants comme éducatrice, enseignante, éducatrice musicale et éducatrice spécialisée s’est ajouté son travail de formatrice auprès des adultes depuis 1986 (au cégep, dans les milieux de services de garde et auprès des parents). Elle est l’auteure des ouvrages Moi, j’apprends en jouant (Chenelière, 2006), Moi, j’apprends en parlant (Chenelière, 2008) et Guider les enfants vers l’autodiscipline (Chenelière, 2011).
 
UNE GÉNÉRATION BLESSÉE
Rosine Des Chênes
LES ÉDITIONS FIDES
Psychologie
2018 – 200 pages – 24,95$
 
Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur
LES ÉDITIONS FIDES
 
 

Images : Bonjour fleuris…

Transformation des images, chroniques et bulletins de Ginette Villeneuve : http://planete.qc.ca/Ginette-Villeneuve Mon site web :Mon site
MON LIEN FACEBOOK :https://www.facebook.com/people/Ginette-Villeneuve/100017666836979

C’est arrivé un… 16 SEPTEMBRE >>

QUIZ : TESTEZ VOS CONNAISSANCES
DICTIONNAIRES À GAGNER
BONJOUR !…

Le QUIZ quotidien :
3 questions par jour.
4 publications à gagner chaque semaine à http://planete.qc.ca/gilles-brisson
4 nouveautés littéraires à gagner chaque semaine !
Description des livres Le QUIZ… en bas de cette page
Vous aimez relever les défis ?
3 questions quiz chaque jour…
3 choix de réponses pour chacune…
Voici ci-dessous les personnes sélectionnées quotidiennement par l’ordinateur (pour la présente semaine du concours), parmi les participants ayant obtenu les 3 bonnes réponses du jour. Ces personnes deviennent automatiquement éligibles au tirage final à la fin de la semaine du concours. Mardi soir prochain, à 23 h 59, l’ordi déterminera au sort les quatre gagnants qui remporteront l’un des quatre livres offerts durant cette période. Ces quatre gagnants devront alors communiquer leurs coordonnées en mentionnant le numéro du livre qui leur a été attribué. La semaine du quiz s’étale du mercredi à 00 h 01 jusqu’au mardi soir à 23 h 59.
Mer., 12 : Diane Bouchard, St-Amable, Qc
Jeu., 13 : Henriette Langlois, St-Lambert, Qc
Ven., 14 : Patricia Brassard, Ste-Julienne. Qc
Sam., 15 : Claude Larose, St-Hubert, Qc
Dim., 16 :
Lun., 17 :
Mar., 18 :
Pour consulter la liste des gagnants des livres pour la semaine dernière (de mercredi AM à mardi PM), voir plus bas (en rouge)… suite à la présentation des livres à gagner.
4 GAGNANTS CHAQUE SEMAINE (merc. AM à mar.PM) !
(semaine pour « Le QUIZ » : du mercredi AM au mardi suivant PM)
(Les questions 1 et 2 sont généralement tirées du livre :
«Le QUIZ… des éphémérides» (vol 8)
Les 3 questions d’aujourd’hui :

C’EST ARRIVÉ UN… 16 SEPTEMBRE >>
En 1927, naissait l’acteur qui personnifie le policier Colombo à l’écran. Quel est son nom ?
A) Raymond BURR
B) Peter FALK
C) Harrison FORD

En 1977, meurt Maria Kalogeropoulos. Quel nom de scène portait la diva italienne d’origine grecque ? /td>

A) Maria CALLAS
B) Erna SACK
C) Bianca CASTAFIORE

Question # 3 : Tirée du livre # 4 « Le QUIZ… l’histoire de mon pays  » : Page : 16 – Thème : HISTOIRE DE LA NOUVELLE-FRANCE :
Lesm peaux de castor étaient très en demande en Europe au début de la Nouvelle-France. Quel nom donnait-on aux peaux de castor que l’Amérindien avait portées sous forme de vêtements pendant deux ou trois ans et modifiées par sa sueur ?

A) CASTOR GRAS
B) CASTOR MAIGRE
C) CASTOR HUILÉ

Pour participer au QUIZ, complétez ce formulaire :
[contact-form-7]

Pour les 3 questions QUIZ d’aujourd’hui, sur Planète :
* Ne participez qu’une seule fois par journée… Sinon, tous vos bulletins seront annulés.
* Votre bulletin sera automatiquement annulé si toutes les cases ne sont pas remplies.
* Vous pouvez concourir les 7 jours de la semaine… il vous est ainsi possible d’avoir jusqu’à 7 chances chaque semaine !
* Vous pouvez vérifier quelques-unes de vos questions-réponses dans le livre Le QUIZ, no 8. Réponses d’hier, plus bas, vers la fin de cette page.

LIVRES FAISANT PARTIE DU CONCOURS:
Les livres à gagner cette semaine (mercredi AM à mardi PM) seront :
Titre du livre 1 (au 1er gagnant de mardi prochain à 23 h 59) :
2 livres Collection Poche : cette collection présente uniquement des livres best-sellers un an auparavant.

1) Policier: Au fond de l’eau
Auteure : Paula Hawkins
Éditeur : Pocket
Format poche / 500 pages / 14,95 $
La veille de sa mort, Nel a appelé sa soeur, Julia. Qui n’a pas voulu lui répondre. Alors que le corps de Nel vient d’être retrouvé dans la rivière qui traverse Beckford, leur ville natale, Julia est effrayée à l’idée de revenir sur les lieux de son enfance. De quoi a-t-elle le plus peur ? D’affronter le prétendu suicide de sa soeur ? De s’occuper de Lena, sa nièce de quinze ans, qu’elle ne connaît pas ? Ou de faire face à un passé qu’elle a toujours fui ? Plus que tout encore, c’est peut-être la rivière qui la terrifie, ces eaux à la fois enchanteresses et mortelles, où, depuis toujours, les tragédies se succèdent. Julia, Lena, Nel : avec ce superbe portrait de trois femmes en quête d’elles mêmes, aux prises avec les pesanteurs du passé, on retrouve l’infinie compréhension pour ses personnages dont témoignait déjà Paula Hawkins dans « La Fille du train ».
2) Roman : Les lumières de Cape Cod
Auteure : Beatriz Williams
Éditeur : Pocket
Format poche / 492 pages / 14,95$
Cape Cod, 1966. Tiny est la troisième soeur de la famille Schuyler. Mariée à un homme politique influent, Frank Hardcastle, elle mène une vie de gala et de cocktails dans les jardins cossus de Cape Cod. Mais alors que Frank est donné favori pour la prochaine élection présidentielle, deux événements viennent troubler la vie a priori idyllique de sa belle épouse : c’est d’abord les courriers menaçants d’un maître chanteur ; puis, les retrouvailles inattendues et déstabilisantes avec le vétéran Caspian Harrison, de retour de la guerre du Vietnam. Avec ce premier amour qui réapparaît, c’est tout le passé de Tiny qui ressurgit. Un passé bien moins lisse qu’il n’y paraît, fait de passion, de mensonges, de drames.
Titre du livre 2 (au 2e gagnant de mardi prochain à 23 h 59) :
Mots croisés : La Géante des mots croisés
Auteur : Mario Fortier
Éditeur : Avanta-Jeux
Très grand format / 2,59 $ en kiosque
Abonnement de 6 mois : valeur de 15,12 $
Un nouveau mensuel de Mario Fortier qui est l’auteur de plusieurs mots croisés dans des revues québécoises. Ce produit vous propose, chaque mois, une grille de 45 X 45, la plus grande grille de mots croisés au Québec ! Il est en vente dans les kiosques ou on peut se le procurer par abonnement postal au prix annuel de 30,25 $ (comprenant taxes et expédition). Mario Fortier est le concepteur des mots croisés de TV Hebdo, 7 Jours et Le Lundi. On peut voir tous les livres de jeux et de mots croisés de Mario Fortier sur son site internet, à l’adresse suivante : www.mariofortier.ca, où il est possible de les commander.
Titre du livre 3 (au 3e gagnant de mardi prochain à 23 h 59) :

Roman : Au rendez-vous des élégantes
Auteure : Susana Lopez Rubio
Éditeur : Presses de la Cité
Grand format / 475 pages / 34,95 $
L’auteure, Susana Lopez Rubio, nous propose son premier roman qui a obtenu un très grand succès en Espagne. Scénario : Patricio quitte la misère de son Espagne natale en 1947 et débarque à La Havane. Débrouillard, il devient tour à tour cireur de chaussures, vendeur de billets de tombola puis homme à tout faire à El Encanto, prestigieuse enseigne de la ville où, rapidement, il gravira les échelons. Il veut éblouir la mystérieuse Gloria, la plus belle femme de l’île, sans doute la plus inaccessible puisqu’elle est mariée au chef de la mafia. Pour l’arracher des griffes de son époux, il est prêt à tout… Une grande histoire d’amour, de choix, et surtout de courage.
Titre du livre 4 (au 4e gagnant de mardi prochain à 23 h 59) :
Mots croisés : Grilles pour accros
Auteur : Mario Fortier
Éditeur : Avanta-Jeux
Très grand format / 2,59 $ en kiosque
Abonnement de 6 mois : valeur de 15,12 $
Un nouveau mensuel de Mario Fortier qui est l’auteur de plusieurs mots croisés dans des revues québécoises. Ce produit vous propose, chaque mois, deux grandes grilles de 30 X 40. Il est en vente dans les kiosques ou on peut se le procurer par abonnement postal au prix annuel de 30,25 $ (comprenant taxes et expédition). Mario Fortier est le concepteur des mots croisés de TV Hebdo, 7 Jours et Le Lundi. On peut voir tous les livres de jeux et de mots croisés de Mario Fortier sur son site internet, à l’adresse suivante : www.mariofortier.ca, où il est possible de s’informer ou de les commander.
Pour voir toutes les publications de AVANTA-JEUX (mots croisés, jeux… etc.)
Les gagnants de la semaine dernière ont toute la semaine où leur nom apparaît ici pour transmettre leur adresse postale par courrier électronique à :
lequiz@hotmail.com
* Normalement, ils recevront leur livre (de la semaine dernière) par la poste (entre 2 à 3 semaines, à partir du mercredi où la liste est publiée).
* Chaque éditeur fait parvenir SON livre. Notez que certaines entreprises sont plus rapides que d’autres…
* Une réclamation doit OBLIGATOIREMENT être faite à partir de l’adresse inscrite lors du vote… sinon, le livre ne sera pas expédié.
* Après une semaine, il sera trop tard : les livres sont retournés à l’entrepôt.
* À partir du moment où un livre me parvient pour le proposer et sa présentation, il peut s’écouler entre 3 et 4 semaines. Si, au moment du gain, l’éditeur ne l’a plus à son bureau, il se réserve le droit d’en substituer un autre de valeur égale ou supérieure.
VOICI, PARMI LES 16 LIVRES DE LA COLLECTION « Le QUIZ »,
CELUI QUI A SERVI POUR LA 3e QUESTION : Le QUIZ # 3 : « Le QUIZ… l’siatoire de mon pays  »
(CLIQUEZ ICI POUR LES DÉTAILS DE CHACUN OU BIEN SAVOIR OÙ SE LES PROCURER)
Prix en librairie : 10,95 $ ch
Presque tous les livres proposent 1515 questions-réponses… et plus.
Vous désirez de plus amples informations pour les 16 titres : écrivez à lequiz@hotmail.com La collection « Le QUIZ » :
Le QUIZ : un cadeau… * pour l’anniversaire d’un(e) proche ou ami(e)
* à offrir à un(e) amateur(e) de QUIZ…
* à offrir en récompense scolaire…
* à offrir comme cadeau d’hôtesse…
(peut remplacer la traditionnelle bouteille de vin!)
* à VOUS offrir!* à VOUS FAIRE offrir!!!
Réponses d’hier : 1 = C / 2 = B / 3 = C
Gagnants(es) du concours de la semaine dernière :
(Pas de la liste des livres en haut de cette page… mais avant le dernier mercredi) :

Livre 1 : Vicky Lafrenière, L’Assomption, Qc
Livre 2 : Ghislain Houde, Laval, Qc
Livre 3 : Jean-Jacques Dubois, Louiseville, Qc
Livre 4 : Jeannine Rousseau, Charlesbourg, Qc
Ces nouveautés littéraires proviennent de…
INTERFORUM-Diffuseur (Belfond, Presses de la Cité…)
Éditions QUÉBEC AMÉRIQUE, les ÉDITIONS LÉR,
Éditions HURTUBISE, les éditions BÉLIVEAU,
SÉLECTION du READER’S DIGEST, VLB éditeur,
Éditions MODUS VIVENDI, Éditions le PETIT ROBERT,
Éditions FIDES, TRANSCONTINENTAL… etc.
Bon succès !

Le Festival Bach de Montréal 12e édition

Le Festival Bach Montréal – 12e édition.
31 concerts se succéderont du 17 novembre au 7 décembre 2018.
 La 12e édition du Festival Bach Montréal se déroulera du 17 novembre au 7 décembre prochains; en tout, c’est un total de 31 concerts qui seront à l’affiche. Comme pour les années précédentes, le Festival offrira au public de mélomanes une programmation riche d’artistes nationaux et internationaux. Les concerts auront lieu dans les plus belles églises et salles de concerts de Montréal, telles que : La chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours, L’Astral, salle Bourgie, L’Oratoire St-Joseph, l’église St. Andrew et St. Paul, La Cathédrale Christ Church, la Maison symphonique, et l’église St-Jean Baptiste.
 Le concert d’ouverture, le 22 novembre à l’église St. Andrew et St. Paul, est un double événement. En effet, le Festival présente La Passion selon Saint Jean avec le ténor allemand Julian Prégardien qui chantera et dirigera l’Orchestre et le Choeur du Festival. Le Choeur sera composé de 16 étudiants en chant provenant des Université de Montréal, McGill et du Conservatoire de Musique de Montréal, tous sélectionnés par audition. Ce concert prendra aussi l’affiche à l’Abbaye Saint-Benoit-du-Lac, le 23 novembre : cet événement revêt un caractère particulier puisque pour la première fois, le festival se produira à l’extérieur de Montréal, le tout en collaboration avec Orford Musique.
La riche programmation soulignera également la présence du très acclamé contre-ténor polonais Jakub Józef Orliński, du pianiste Sergei Babayan, de l’ensemble Bach Collegium Japan dirigé par Masaaki Suzuki, du pianiste Jeremy Denk et de l’altiste Nils Mönkemeyer avec le pianiste William Joun
 
 
L’année 2018 marquera également le retour de Yo-Yo Ma qui interprétera les Six Suites pour violoncelle seul de Bach pour le concert de clôture, le 7 décembre. L’OSM sera aussi au programme avec la Messe en si mineur de Bach, et la célèbre mezzo-soprano Julie Boulianne se produira avec l’Orchestre de Chambre de McGill.
Le violoncelliste Stéphane Tétrault jouera en duo avec l’organiste Mireille Lagacé à l’Oratoire St. Joseph, le claveciniste Luc Beauséjour se produira quant à lui en jouant les instruments de sa collection, et le jeune chef québécois Nicolas Ellis sera en charge du traditionnel concert pour enfants, le17 novembre.
De plus, une intéressante Improvisation sur Bach aura lieu à l’Astral, avec l’artiste français Minu Cinelu, en formation trio. Edgar Frutier, Daniel Taylor, Valérie Milot avec l’Ensemble Caprice, Mélisande McNabney et Pallade Musica, seront aussi au rendez-vous.
Les concerts d’orgue au programme nous donneront la chance d’entendre Emmanuel Hocdé, Prix J.S. Bach du Concours International d’Orgue de Chartres, Richard Paré, organiste des Violons du Roy, ainsi que les organistes des familles Lagacé et Boucher.
Comme à chaque année, La Nuit des choeurs est de retour : ce concert unique verra les meilleurs choeurs amateurs de Montréal se partager la scène de l’église St. Andrew & St. Paul, le 17 novembre de 16 h à 22h. Entrée libre.
De par sa mission, le FBM croit fermement à la promotion des jeunes artistes québécois. Pour cette raison, sa programmation ne se concentre pas seulement sur les artistes d’ici déjà bien connus; en effet le FBM, en collaboration avec Les Jeunesse Musicales et Pro Musica, présente Mélodînes, un volet entièrement dédié aux jeunes musiciens prometteurs du Québec. Mélodînes@FestivalBachMontreal présentera donc plusieurs concerts de 40 minutes du mardi au dimanche à l’heure du lunch.
 

Le parcours du Festival Bach Montréal.
Manifestation aujourd’hui incontournable pour les principaux interprètes de Bach du monde entier, le Festival Bach Montréal lançait sa première édition en 2005. Depuis, année après année, l’événement réunit immanquablement des artistes exceptionnels du Canada et de l’étranger, devenant un événement musical parmi les plus courus de la ville.
Le public montréalais a en effet répondu très favorablement à l’invitation des organisateurs. Sa présence grandissante et assidue et ses applaudissements enthousiastes en témoignent! Aussi, dès l’édition 2007, avec un taux d’occupation de 90 %, les trois quarts des représentations faisaient salle comble.
Lors de la dernière édition, c’est près de 19 000 festivaliers qui ont apprécié la beauté et la qualité des oeuvres de Bach et des diverses interprétations qu’en ont faites les 750 artistes, musiciens et choristes du monde entier présents.
Les organisateurs, avec en tête la fondatrice et directrice artistique Alexandra Scheibler, sont extrêmement fiers d’avoir pu, en quelques années seulement, créer un des plus importants festivals dédiés à Bach en Amérique du Nord.
Renseignements et billets sur : http://www.festivalbachmontreal.com/accueil?language=fr_FR

 

Youtube : Des moutons et un chat…

si la vidéo ne s’affiche pas cliquez sur ce lien :https://youtu.be/gAasNFvLgHg
Je vais publier (probablement pas tous les jours mais souvent) des vidéos Youtube ou Facebook, parfois avec des images de plus, des gifs animés comme mes kaléidoscopes par exemple, et peut-être des animations Flash. Bien du plaisir en devenir que je vous souhaite et la même chose pour moi évidemment accompagnés de beautés diverses…
Merci au créateur de cette vidéo et merci Youtube pour sa découverte. Transformation de la photo, chroniques et bulletins de Ginette Villeneuve : http://planete.qc.ca/Ginette-Villeneuve Mon site web :Mon site
MON LIEN FACEBOOK :https://www.facebook.com/people/Ginette-Villeneuve/100017666836979

Les petites ailes de Piou (3-6 ans)

 
 
Un petit oiseau bleu, Piou, fige dans son nid.
Il craint que ses ailes trop petites ne le supportent pas.
Un jour, il découvre qu’il voudrait sortir du nid.
Comment ?
Le courage sera-t-il de la partie ?
À voir
 
FICHES PÉDAGOGIQUES
 
 
Découvrez tous les titres publiés pour les 3 à 9 ans ici
 
LES AUTEURES :
 
LAURIANNE MALENFANT 
Âgée de 12 ans, très créative, elle adore lire et écrire des histoires.  Elle est contente de publier son premier livre.
 
GINETTE LAREAULT
Toute jeune, elle est attirée par le monde de la création, elle est rêveuse. Elle fait ses études primaires et secondaires à Pointe-aux-Trembles. Elle aime écouter des histoires, en raconter à l’école. Elle poursuit ses études collégiales avec option latin et littérature. Elle obtient son baccalauréat en pédagogie spécialisation français. Enseignante au secondaire, elle travaille plus particulièrement en deuxième et troisième secondaire. Elle bifurque quelques années en faisant du journalisme et en travaillant comme recherchiste. Elle revient à l’enseignement où elle enseigne le français dont le conte quelques années. Elle consacre de longues périodes de sa vie à l’écriture sous plusieurs formes tels le roman, la poésie après avoir fait des chroniques, des articles de journaux. Elle décide d’écrire enfin des contes pour enfants. Elle s’amuse à dire que c’est à son tour de faire ses devoirs. Elle s’inspire de ses petits-enfants. Elle commence l’écriture des livres de la collection Les Larcyberda en 2009. En 2012, elle travaille avec l’illustratrice Diane Girard. Elles publient six albums de la collection avec les Éditions Caramello. Depuis, elle a écrit en collaboration avec Anne-Marie Quesnel Histoires craquantes et elle vient de publier Toc, toc, toc, le bonheur!
 
L’ILLUSTRATRICE : LAURENCE DECHASSEY
Originaire de Besançon (en France), Laurence Dechassey dit être née avec un crayon entre les mains. Elle dessine depuis aussi longtemps que remontent ses souvenirs. À l’adolescence, c’est surtout le dessin animé qui la passionne.
Depuis, elle jongle entre les projets personnels et les publications pour son plus grand bonheur.
 
 
LES PETITES AILES DE PIOU
Laurianne Malenfant
Ginette Lareault
Illustrations : Laurence Dechassey
LES ÉDITIONS CARAMELLO
Collection Manège 
Couverture souple
2018 – 24 pages – 9,95$
 
 
Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur
LES ÉDITIONS CARAMELLO