La France que j’aime !

         La France que j’aime !
Il était une fois un peuple qu’on appelait les Gaulois.
Un peuple fort et fier qui possédait les talents divins.
La terre où ils vivaient était riche et fertile ; grasse
et abondante. Ses habitants étaient remarquables,
habillent avec leurs mains ; de fins ouvriers.
Ce peuple était aussi d’une grande ingéniosité,
penseur, un goût pour les arts et la pensée humaine.
Dieu était heureux de ce peuple qu’il avait si bien créé,
car il était un peuple créatif, productif, et ingénieux.
Il le bénit en lui donnant plus tard de grands artistes,
de grands penseurs, de grands humanistes et dirigeants.
Mais pour le bénir plus, Il lui offrit un don inestimable,
le don de la parole et de l’expression ; une langue adorée
par les anges du Ciel dans la cour des Cieux :
« La langue Française »
Une langue qui invite à la réflexion du cœur à la méditation
de l’esprit, à la profondeur de l’âme, voyager aux confins
de la beauté humaine dans l’art d’écrire de la poésie…
Oh, combien de grands hommes et de grandes femmes se
sont inspirés du trésor de cette littérature et de sa sagesse.
Ce peuple, ce pays, cette culture, ce patrimoine, a donné au
monde ses plus belles années, ses plus beaux talents, ses
plus grands penseurs ; des pièces maîtresses de choix dans
la création de l’histoire de la civilisation humaine.
Les Français sont des gens fiers, aimables et intentionnés
— du moins ils l’étaient il y a pas si longtemps —
qui aiment s’amuser et faire bonne chère en compagnie.
[ Le mot « chère » est issu de l’ancien français « chiere ».
Ce dernier est lui-même tiré du latin « cara », qui
signifiait « visage ». Plus tard, ce mot prit le sens d’ »air »
L’expression voulait donc dire « avoir l’air aimable,
être accueillant ». Le sens actuel de « bien manger »
n’est apparu qu’au XVIIe siècle, sans doute à cause
de l’homonyme « chair », qui représentait la viande ]
Aujourd’hui encore, dans un grand nombre de pays, les
Français ont gardé une place de choix dans le cœur d’un
bon nombre de personnes. Sa culture, son goût de vivre,
son riche passé et présent, attirent et fait de la France une
destination de choix pour le tourisme.
Son beau terroir, la richesse de ses paysages, la nature
hospitalière de ses habitants, son patrimoine culturel et
artistique, font de ce pays un endroit privilégié pour
vivre ou être visité.
Que dire de plus de ce que j’ai dit ? Je suis français, pas
juste parce que ma carte d’identité le dit, mais parce que
l’amour de mon pays coule dans mes veines.
Aujourd’hui, je sens avec tristesse, que cet héritage est
en danger, sur le point de disparaître, ainsi que sa culture
et son art de vivre.
Ce pays qui était le fleuron de l’Europe, aujourd’hui est
maltraité, pillé, vandalisé, pris en otage…
C’est avec un pincement au cœur que j’écris ces mots,
que l’homme sans l’amour de Dieu est destructeur et
n’apporte que peine et misère autour de lui.
N’a-t-il pas fait de même avec toute la Création que
Dieu lui a confié ? Il est comme un enfant « laissé à
lui-même fait la honte de ses parents ! »
Amis(es),
Profitez pleinement de ce que vous avez et soyez-en
reconnaissant.
Profitez de vos familles, vos bien-aimés, vos amis(es),
de chaque moment que la vie vous offre.
Profitez de la nature et de la beauté et de l’abondance
qu’elle vous offre de jour en jour.
Profitez de ce beau pays, de cette belle France, de ce
Ciel qui vous offre la paix et l’abondance.
Profitez de l’amour de la vie, sinon tout ce que je viens
d’écrire n’a aucun sens et ne sont que des paroles vides !
Patrick Etienne


Thursday January 01, 1970